Pourquoi scotcher sa webcam n’est pas suffisant

En 2016, Mark Zuckerberg publiait cette photo, pour annoncer qu’Instagram a franchi le cap des 500 millions d’utilisateurs mensuels.

 

 

Si la plupart des journalistes se sont focalisés sur l’information, quelques personnes ont été intriguées par l’ordinateur derrière. Lorsqu’on regarde de plus près, on remarque que la caméra et le micro sont cachés par des bandes adhésives.

 

L'ordinateur de Mark Zuckerberg

 

Depuis, la photo a tourné dans le web. James Comey, Directeur du FBI encourageant aussi cette pratique, cacher sa webcam est devenu un effet de mode.

Mais si tout le monde a scotché sa webcam. Très peu l’ont fait pour son micro. Est-ce vraiment inutile ?

Déjà, regardons comment les hackers opèrent. Il y a deux façons de faire.

 

 

Les hackers débutants

Ils s’appuient sur le programme Metasploit du système d’exploitation Linux Kali. C’est très facile d’utilisation.

En quelques clics on créée un fichier Word, ou Pdf qu’on envoie à la victime. Ce fichier contient un virus à propager dans le pc. A partir de là, le hacker a le contrôle de TOUT le pc. Il peut activer la webcam, mais pas seulement !

Il peut aussi activer le micro et récupérer tous vos mots de passes enregistrés (qu’on enregistre dans le navigateur, pour éviter de les retaper à chaque fois).

Mais cette technique est maintenant un peu has been. Microsoft Word et Adobe pour PDF ont été corrigé. Les systèmes de messageries (Gmail, Outlook,…) détectent et bloquent ces fichiers. En plus de l’antivirus, le plus nul qu’il soit, ne passent plus par ses filets !

Il y a également la possibilité d’installer un logiciel d’espionnage. Bons marché et très faciles à mettre en place aussi.

 

 

Les hackers avancés et les agences de surveillance

Ils usent de plusieurs programmes malveillants très développés. Comparables à ceux des films et séries US.

En effet, ils cherchent des failles, créent des méthodes de hacking et ils en usent. Tout cela des mois avant que les éditeurs de logiciels et le grand public n’en sachent l’existence.
Le forum www.hackforums.net regorge de photos et vidéos volées, qui serviront au e-whoring. En Français «prostitution électronique», une pratique qui consiste à soutirer de l’argent à de chauds lapins dans des chats, en se faisant passer pour cette fille sur les photos et vidéos.

 

Il faut être expert en info pour s’en prémunir : Utiliser des VPN, sécurité maximale de ses données, très grande vigilance,… Ce qu’on ne peut pas faire bien sûre.

Une sécurité physique s’impose donc ! (Et non, on ne parle pas de vigiles)

 

 

Mais du coup, ne scotcher que sa webcam ?

Cacher sa webcam ne représente aucun encombrement (Sauf quand tu l’oublie pour un Skype et que ton interlocuteur pense t’as commencé à vivre dans le noir).

Mais comme on a vu, espionner la webcam n’est qu’une option parmi tant d’autres. Celui qui a accès à ta webcam aura aussi accès à ton micro et plus encore.

De plus, cet espionnage fonctionne de la même manière pour les tablettes et smartphones aussi.

 

 

Nos tips sécurité

  1. Comme Mr Zuckerberg, il faut scotcher sa webcam, mais AUSSI son micro.
  2. Supprimer les mots de passe des navigateurs. Ils sont très vulnérables à plusieurs techniques de hack.
    Aller sur ton navigateur. Dans «Effacer l’historique», cocher «Supprimer les mots de passe» et valider.
  3. Avoir un bon antivirus n’est pas de trop. Avast, téléchargeable ici, est un antivirus totalement gratuit et performant !
  4. Enfin, ne JAMAIS laisser un accès physique à ton ordinateur sans ta présence.

Mais si je scotche le smartphone et tablette aussi autant les emballer non ?

La seule possibilité ici est d’être vigilent :

  • N’installer des applications que de l’Apple Store et Play Store.
  • Ne jamais ouvrir des liens ou des sites qui semblent chelous.
  • Se prémunir des applications Spy, en lisant leur article dédié.

 

 

Ces mesures sont largement suffisantes.

A toi le porn et branlette en toute sécurité maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *